Initiative sur le commerce électronique «Ecom@Africa»

Tout comme la Stratégie postale de Doha (2013–2016), la Stratégie postale mondiale d'Istanbul (2017–2020) reconnaît l'importance du commerce électronique dans les services postaux d'aujourd'hui. Les postes doivent non seulement être actrices du commerce électronique, mais également contribuer au développement du commerce électronique par le biais de leur réseau universel et de leurs services pluridimensionnels. Le Congrès d'Istanbul 2016 a chargé le Bureau international d'élaborer des projets et des programmes qui soutiennent et améliorent la capacité des opérateurs désignés des Pays-membres de l'UPU à fournir des services de commerce électronique de manière intégrée.

Agissant sur ces directives, l'UPU a lancé l'initiative Ecom@Africa, en novembre 2016, afin de positionner le réseau postal en tant qu'accélérateur et facilitateur du commerce électronique. L'initiative vise à établir un écosystème de commerce électronique intégré, inclusif et innovant entretenu par les opérateurs désignés grâce à des plates-formes de commerce électronique en ligne. Ces plates-formes utilisent les réseaux et les produits postaux pour la logistique, la distribution, les retours et les paiements transfrontaliers. Quoique l'initiative vise particulièrement l'Afrique, elle peut être reproduite dans d'autres régions où de nombreux citoyens et entreprises (en particulier les microentreprises et les petites et moyennes entreprises (MPME), et les populations marginalisées – comme les jeunes et les femmes) n'ont pas un accès abordable aux plates-formes de commerce électronique et sont tenus de ce fait à l'écart du marché en ligne.

En termes de concept et d'approche, l'initiative cherche d'abord à renforcer l'efficacité opérationnelle du réseau postal national pour rendre les échanges postaux internationaux plus performants afin d'absorber les volumes croissants d'envois du commerce électronique et, ultérieurement, de connecter et d'intégrer leurs plates-formes avec d'autres plates-formes au niveau régional, puis mondial. L'initiative commence par une évaluation des conditions du commerce électronique dans le pays et de l'état de préparation opérationnelle de l'opérateur désigné.

Avec cette initiative, l'UPU favorise la mise en place d'un partenariat plus étroit entre les gouvernements et les opérateurs postaux nationaux. Les deux partenaires principaux utilisent la méthodologie pour la préparation opérationnelle au commerce électronique (ORE, en anglais) de l'UPU pour évaluer et améliorer la capacité et l'efficacité opérationnelle des opérateurs postaux nationaux à soutenir le développement du commerce électronique. Résultat: toute MPME située dans une région reculée du continent africain peut vendre sa marchandise à un client situé n'importe où dans le monde, et n'importe quel acheteur en Afrique peut acheter des marchandises où il veut dans le monde.

Les acteurs du secteur privé et autres parties prenantes peuvent aussi se joindre à l'initiative en nouant des partenariats directement avec le gouvernement, l'opérateur désigné ou un pays participant. L'initiative de l'UPU en est actuellement à la phase nationale avec plusieurs pays pilotes, notamment l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Côte d'Ivoire (Rép.), le Kenya, le Maroc et la Tunisie.

Pour de plus amples informations sur l'initiative Ecom@Africa, veuillez vous reporter à la «foire aux questions» ci-dessous.

FAQ

Initiative Ecom@Africa de l'UPU – Foire aux questions (FAQ).