A propos de l'histoire

Messagers

Le premier document postal connu, trouvé en Egypte, date de 255 av. J.-C. Mais, même avant cette époque, les services postaux existaient sur presque tous les continents sous la forme de messagers au service des rois et des empereurs. Au fil du temps, les ordres religieux et les universités créèrent leurs propres systèmes de transmission de messages pour échanger nouvelles et informations. Des relais furent placés sur les itinéraires des messagers pour accélérer la distribution des missives sur de longues distances. Plus tard, les particuliers purent, eux aussi, utiliser les messagers pour communiquer entre eux.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les échanges de courrier entre les pays étaient principalement régis par des accords postaux bilatéraux. Mais, au XIXe siècle, le système d’accords bilatéraux était devenu si complexe qu’il commença à entraver le développement rapide des échanges et du commerce. Il fallait mettre de l’ordre dans les services postaux internationaux et les simplifier.

Sir Rowland Hill

Le processus débuta par des réformes au niveau national. La plus importante eut lieu en Angleterre, en 1840, lorsque Sir Rowland Hill introduisit un système d’affranchissement des lettres au départ. Il établit aussi une tarification uniforme pour toutes les lettres d’un certain poids destinées au service intérieur, indépendamment de la distance à parcourir. On doit également à Sir Rowland Hill l’émission du premier timbre-poste au monde. En 1863, Montgomery Blair, Postmaster General des Etats-Unis d’Amérique, organisa une conférence à Paris. Des délégués de 15 pays d’Europe et d’Amérique se réunirent et réussirent à établir un certain nombre de principes généraux pour les accords réciproques. Mais la portée de leurs décisions était limitée et ils ne parvinrent pas à dégager un accord postal international.

Heinrich von Stephan

Cette tâche revint à Heinrich von Stephan, haut fonctionnaire postal de la Confédération de l’Allemagne du Nord. Il conçut un projet d’union postale internationale et, sur sa proposition, le Gouvernement suisse ouvrit à Berne, le 15 septembre 1874, une conférence à laquelle participèrent des représentants de 22 pays.

9 octobre

Le 9 octobre de la même année – date à laquelle on célèbre désormais la Journée mondiale de la poste – fut signé le Traité de Berne, établissant l’Union générale des postes. En trois ans, celle-ci vit le nombre de ses membres augmenter si rapidement qu’elle fut rebaptisée Union postale universelle en 1878

Le Traité de Berne de 1874 permit de transformer une complexe myriade de services et de règlements postaux internationaux en un territoire postal unique destiné à l’échange de lettres. Les obstacles et les frontières qui entravaient la libre circulation et le développement du courrier international furent enfin supprimés.